Catégories
Agriculture, élevage, pêche, chasse

Les avantages et inconvénients de l’agriculture biologique

L’agriculture biologique est une activité agraire qui implique l’utilisation d’engrais verts et de compost pour une rotation optimale des cultures. Ce type d’agriculture se nourrit de l’utilisation de matières organiques pour améliorer les techniques de culture et maintenir la productivité du sol. Cependant, l’agriculture biologique n’est pas non plus dénuée d’inconvénients.

L’agriculture biologique est un type d’agriculture qui bénéficie du recyclage et de l’utilisation de produits naturels. L’utilisation intensive de feuillages séchés et de compost de cuisine permet non seulement de réduire les frais généraux d’investissement, mais aussi de garantir la croissance de cultures dépourvues d’interférences synthétiques. Cette technique se caractérise par l’utilisation d’engrais verts, de méthodes de lutte biologique contre les parasites et de techniques culturales spéciales pour maintenir la productivité du sol. En limitant l’utilisation d’engrais de synthèse ou en les supprimant complètement, on réduit le risque d’exposition aux maux qui surviennent à cause des pesticides de synthèse, des régulateurs de croissance des plantes incrustés et de la présence d’organismes génétiquement modifiés dans les produits alimentaires biologiques.

Il s’agit d’une méthode de production biologique.

Aujourd’hui, l’agriculture biologique répond à une industrie majeure et privilégiée, dans le monde entier. Les produits alimentaires cultivés biologiquement ont un énorme marché desservi par des terres agricoles couvrant environ 10% de la couverture totale des terres agricoles mondiales. L’effort initial de Sir Albert Howard, le père de l’agriculture biologique, a porté ses fruits, se métamorphosant en une pratique qui préserve la santé des sols et des écosystèmes, en s’appuyant sur la biodiversité, les processus écologiques et les progrès des sciences innovantes de la santé.

Avantages de l’agriculture biologique

Moins de frais de culture

L’économie de l’agriculture biologique se caractérise par l’augmentation des bénéfices via la réduction de l’utilisation de l’eau, la diminution des dépenses en engrais et en énergie, et la rétention accrue de la terre végétale. Pour ajouter à cela, la demande accrue de produits biologiques fait de l’agriculture biologique une option rentable pour les agriculteurs.

Améliore l’alimentation des sols

L’agriculture biologique aborde efficacement la gestion des sols. Même les sols endommagés, soumis à l’érosion et à la salinité, sont capables de se nourrir de micro-nutriments via la rotation des cultures, les techniques d’interculture et l’utilisation intensive d’engrais verts. L’absence de produits chimiques dans l’agriculture biologique ne tue pas les microbes qui augmentent la nourriture du sol.

Résistance aux maladies et aux parasites

L’agriculture biologique permet aux agriculteurs de se débarrasser des mauvaises herbes gênantes sans avoir recours à aucune application mécanique et chimique. Des pratiques telles que le désherbage manuel et l’amélioration du sol à l’aide de paillis, de farine de gluten de maïs, d’huile d’ail et de clou de girofle, de sel de table et de borax permettent non seulement de se débarrasser des mauvaises herbes et des insectes, mais aussi de garantir la qualité des récoltes.

Tolérance accrue à la sècheresse

Les plantes cultivées biologiquement sont plus tolérantes à la sécheresse. Les sels solubles dans les cellules des plantes nourries aux engrais sont incapables d’attirer osmotiquement suffisamment d’eau pour maintenir une dilution sûre, ce qui augmente la teneur en sel. Ce taux de sel atteint des niveaux toxiques et entraîne la mort des plantes.

Pratiques respectueuses de l’environnement

L’utilisation de pesticides verts tels que le neem, le thé de compost et le spinosad est respectueuse de l’environnement et non toxique. Ces pesticides aident à identifier et à éliminer à temps les plantes malades et mourantes et, par la suite, à augmenter les systèmes de défense des cultures.

inconvénient agriculture biologique

Inconvénients de l’agriculture biologique

Plus faible productivité

Une ferme biologique ne peut pas produire autant de rendement qu’une ferme conventionnelle ou industrialisée. Une enquête et une étude menées en 2008 par le Programme des Nations unies pour l’environnement ont conclu que les méthodes d’agriculture biologique entraînent de faibles rendements, même dans les zones en développement, par rapport aux techniques agricoles conventionnelles. Bien que ce point soit discutable, la productivité et la qualité du sol d’une ferme industrialisée diminuent rapidement au fil des ans.

Requiert des compétences

Un agriculteur biologique doit mieux comprendre sa culture et doit la surveiller de près, car il n’y a pas de solutions rapides impliquées, comme les pesticides ou les engrais chimiques. Il peut parfois être difficile de répondre à toutes les exigences ardues et d’avoir l’expérience nécessaire pour pratiquer l’agriculture biologique.

Besoin de temps

Des quantités importantes de temps et d’énergie sont nécessaires pour exécuter les méthodes et techniques détaillées qui sont requises pour qu’une ferme soit appelée ferme biologique. Le non-respect de l’une ou l’autre de ces exigences peut entraîner la perte de la certification, que l’agriculteur ne pourra pas retrouver avant trois ans.

Le père de la révolution verte moderne affirme que si les pratiques agricoles biologiques sont capables de répondre aux exigences d’une très petite fraction de consommateurs, l’expansion des terres cultivées détruit dramatiquement les écosystèmes mondiaux. Des recherches menées par l’Agence danoise de protection de l’environnement ont révélé que l’agriculture biologique n’est guère en mesure d’aborder ou de combattre le changement climatique mondial. Bien que les pratiques régénératrices de l’agriculture biologique soient reconnues comme des stratégies efficaces pour réduire les émissions de CO2 dans une certaine mesure, l’impact n’est pas dramatique.

Néanmoins, malgré les différents avantages et inconvénients de l’agriculture biologique, les exploitations où sont expérimentées des méthodes biologiques de culture affichent une meilleure rentabilité que les exploitations conventionnelles. L’agriculture biologique est certainement plus durable à long terme, améliorant grandement la fertilité des sols et la résistance des terrains à la sècheresse. Ces pratiques agricoles suppriment totalement les coûts externes, engendrés par les investissements dans les pesticides chimiques et le ruissellement des nutriments, ainsi qu’un certain nombre de problèmes de santé résultant des résidus agrochimiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *