Connect with us

Hi, what are you looking for?

Esprit PublicEsprit Public

Médecine, santé, paramédical, hygiène

Espérance de vie de la fibrose pulmonaire

fibrose pulmonaire

La fibrose pulmonaire est une maladie pulmonaire progressive dans laquelle les espaces interstitiels et les tissus qui soutiennent les alvéoles se cicatrisent. Elle a un mauvais pronostic, l’espérance de vie variant entre 2 et 5 ans après le diagnostic. L’écrit suivant fournit des informations sur les facteurs qui peuvent affecter l’espérance de vie en cas de fibrose pulmonaire.

La fibrose pulmonaire est une maladie pulmonaire chronique qui est marquée par la croissance d’un excès de tissus fibreux dans les poumons. Elle se caractérise par la cicatrisation des tissus interstitiels qui soutiennent les alvéoles ou les sacs d’air dans lesquels s’effectue l’échange d’oxygène et de dioxyde de carbone. La cicatrisation des poumons réduit l’élasticité des tissus pulmonaires, ce qui affecte la fonction pulmonaire. Comme les tissus cicatriciels remplacent les tissus sains, la personne affectée est susceptible de rencontrer des problèmes respiratoires.

Les facteurs connus pour déclencher une fibrose pulmonaire comprennent les lésions des tissus pulmonaires, l’exposition aux radiations ou aux polluants environnementaux tels que l’amiante ou la silice, les conditions médicales (pneumonie, sclérodermie, tuberculose, polyarthrite rhumatoïde, lupus érythémateux systémique, sarcoïdose, etc.), la prédisposition génétique, le tabagisme et l’utilisation prolongée de certains médicaments. Lorsque la cause sous-jacente à l’origine de la cicatrisation ne peut être identifiée, on parle de fibrose pulmonaire idiopathique.

Prognostique et espérance de vie

La principale préoccupation concernant la fibrose pulmonaire est que les dommages causés par cette affection pulmonaire ne sont pas réversibles. La thérapie médicamenteuse ne s’est pas avérée efficace pour inverser les dommages, en particulier dans le cas de la fibrose pulmonaire idiopathique. S’agissant d’une maladie progressive, la cicatrisation des tissus pulmonaires s’aggrave avec le temps. Le pronostic de cette maladie est sombre, et l’espérance de vie de la fibrose pulmonaire se situerait entre 2 et 5 ans après le diagnostic. Il faut toutefois noter que l’espérance de vie pourrait varier d’un cas à l’autre. Le pronostic varie, en fonction de la vitesse de détérioration. La fibrose pulmonaire est une maladie très répandue.

Plusieurs facteurs pouvant affecter directement ou indirectement le taux de survie du patient sont pris en considération lors de la détermination de l’espérance de vie. Les antécédents médicaux du patient, son mode de vie et son état de santé général, peuvent affecter le pronostic. Si les personnes atteintes de fibrose pulmonaire ont généralement entre 40 et 50 ans, cette maladie pulmonaire chronique peut toucher des personnes de tous âges, y compris des enfants de 7 à 8 ans et des personnes âgées de 70 ans. Les statistiques montrent que le taux de mortalité est plus élevé chez les hommes que chez les femmes. Parmi les facteurs susceptibles d’influer sur le pronostic, on peut citer :

Moment du diagnostic

Le pronostic peut être meilleur si cette affection est diagnostiquée à un âge plus jeune (moins de 50 ans). On peut s’attendre à un meilleur pronostic lorsque le traitement est administré dans l’année qui suit l’apparition des symptômes.

Étendue des dommages

L’espérance de vie peut s’améliorer si l’étendue des dommages ou des cicatrices des tissus pulmonaires est moindre au moment du diagnostic. L’essoufflement est le signe caractéristique de la fibrose pulmonaire. On peut s’attendre à un meilleur résultat si le patient ne présente qu’un léger problème respiratoire au moment du diagnostic.

Réponse au traitement

Les patients qui répondent à une intervention thérapeutique sont également susceptibles de vivre plus longtemps que ceux qui n’ont pas de réponse positive au traitement. On considère qu’un patient présente une réponse favorable au traitement lorsqu’il montre des signes d’amélioration dans les 3 à 6 mois suivant le traitement. Cela inclut une amélioration de la fonction pulmonaire révélée par des tests sanguins et des études d’imagerie et une réduction de la gravité des symptômes. Les non-fumeurs peuvent parfois mieux répondre au traitement.

Cause identifiable

Le pronostic est meilleur si la cause sous-jacente à la cicatrisation des tissus pulmonaires a été identifiée. La progression de la maladie peut ralentir si la cause sous-jacente est traitée par une thérapie médicamenteuse et d’autres options de traitement.

la fibrose pulmonaire

Vivre avec une fibrose pulmonaire

Les difficultés respiratoires sont l’un des signes les plus courants de la fibrose pulmonaire. Les symptômes associés à la cicatrisation des tissus pulmonaires incluent :

  • Perte d’appétit
  • Toux sèche et quinteuse
  • Essoufflement (surtout à l’effort)
  • Douleur thoracique
  • Faiblesse
  • Perte de poids inexpliquée

Comme les symptômes peuvent imiter ceux d’autres maladies pulmonaires, il serait préférable de consulter un médecin pour un diagnostic et un traitement appropriés. Malheureusement, il n’existe pas de remède à la fibrose pulmonaire. Bien que l’espérance de vie moyenne en cas de fibrose pulmonaire soit estimée entre 2 et 5 ans après le diagnostic, le taux de survie d’un patient ayant un bon pronostic peut être supérieur à 5 ans (environ 7 ans).

Les patients doivent non seulement suivre les directives concernant l’utilisation de médicaments et d’autres options de traitement, mais aussi apporter les changements de mode de vie appropriés. Afin d’améliorer la qualité de vie, les personnes concernées doivent :

  • Arrêter de fumer
  • Suivre un régime alimentaire sain et faire de l’exercice régulièrement
  • Consulter un médecin pour traiter les problèmes de santé qui exacerbent la fibrose pulmonaire

À mesure que la maladie progresse, une oxygénothérapie peut être nécessaire. Dans les cas graves, une transplantation pulmonaire peut être recommandée. Actuellement, des essais cliniques sont menés pour déterminer des approches fiables pour le traitement, y compris des méthodes qui pourraient être en mesure d’inverser la cicatrisation des tissus pulmonaires

La fibrose pulmonaire est une maladie qui peut être traitée par des médicaments.

Disclaimer : Les informations fournies dans cet article ont pour seul but d’éduquer le lecteur. Elles ne sont pas destinées à remplacer les conseils d’un expert médical.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A PROPOS D’ESPRIT PUBLIC :

Esprit Public, un webmag, ouvert aux collaborations, consacré aux conseils et infos qui changent positivement les esprits afin d’être bien et mieux informé.

Il vous sera possible comme cela de lire des articles de nos rédacteurs abordant par exemple des sujets tels que la famille et la jeunesse, les formations et l’emploi ainsi que sur les services aux entreprises et aux professionnels.

Vous aimerez aussi ces articles :

Tourisme, vacances, voyage

Bangkok, bien connue comme le pays du sourire» est en effet un pays de contrastes qui présente un mélange fascinant de tout ce que...

Vie pratique, mode d'emploi, life style

Benjamin Franklin a dit un jour : « La nécessité n’a jamais fait une bonne affaire. « C’était vrai à l’époque de Ben et...

Travaux, construction, rénovation, BTP

Si vous venez d’emménager dans un doer-upper, ou si vous envisagez de vendre votre maison et qu’elle a besoin d’être relookée, alors vous constaterez...

Sport, activité sportive physique

Vous prévoyez d’organiser une fête pour le Super Bowl cette année ? Lisez cet article pour savoir comment mettre en place des pools de...